AQUARELLE

JYG ( XXe )

 


Son appartement est vide, il y règne une plaisible ambiance de fin de journée,

les rayons du soleil à l'approche de la nuit fusent au travers des vitres

et effacent les imperfections du décor puis figent un instant impressioniste;

Une petite goutte de douceur dans un monde de torpeur !

 

Ce n'est pas le moment de chomer, tant de chose à régler avant de se reposer

après ce court instant de rêve, elle enfile son nouvel habit de pitre

parce qu'il le faut, sans réflechir, les mouvements se mettent en place tels ceux du machiniste;

Un retour malgré soi dans la fournaise de l'émoi.

 

La table est débarassée, la télévision projète une énième rediffusion d'un film tant aimé

les yeux chargées d'une journée bien remplie, elle s'assoie à son pupitre,

se réveille de toute la fatigue accumulée et semble prête pour surfer sur de nouvelles pistes

Une porte s'entrouve sur un univers à peine découvert.

 

Le temps se fige, l'onde s'envole et les mots tracent des sillons de plaisirs imprégnés.

Des phrases, des impressions, des sensations naissent sur d'autres rythmes,

ils possèdent cette force de dissoudre la carapace comme le font si bien les artistes

Une sensation de fraicheur que l'on appelle bonheur.

 

Ce chemin d'espoir se métaphorphose en autoroute et s'accèlère au travers du processus espéré

les lendemains seront, dans un temps proche, libres de tout arbitre

chacun verra et affirmera que l'hier menteur ne trouvera plus ses élitistes.

Aujourd'hui elle ne le sait mais demain elle se souviendra...

 

jyg

 

 

 

 

Aout 2002

 
Site réalisé par:

<Accueil><Boutique Ebay><L'Oeilduchineur><Galerie Andale><Appréciation Clients><Le Transport>

<Les Liens><Le Magasin><Contact><Daniel Calarco><Les Colliers de Perles>

<Web Master>

Photos & Edition realised by www.jygraphic.net