LUEUR

de JYG ( XXe )

 


Charivari et mouvements désordonnés sur un monde organisé

Foutoir et dépotoir forment l'horizon d'un siècle en perdition,

À la recherche de ses bornes et ses limites parce que assoiffé de raison.

La culture et l'éducation auront élevé les chérubins vers la compréhension.

 

Inutile de croire que l'éther du pouvoir à toujours sa fonction

Depuis qu'avec ampleur, l'homme a sublimé la communication

L'emprise des huiles perds de sa force et de sa détermination.

Il sera désormais écrit le respect dans toutes négociations.

 

Il est acceptable d'admettre que le pouvoir est une façon d'être

Il apporte des satisfactions et étaye la réalisation du paraître

Il subjugue l'instigateur, dans le profond de son cœur

Lui faisant croire que, par cette entremise, il sera vainqueur.

 

Du temps et de la détermination, du courage et de l'aversion

Seront les armes de la liberté qui semblent montrer le bout de son nez.

Un tunnel enfin fini de creuser, une culture insiste pour exister

La bagarre sera agitée, entre guillemets, les petits trouvent une solution...

 

Ou alors la fonction créée la raison et l'utopie aveugle les sens

Peut-on croire qu'ils sont si forts qu'ils nous étoufferont dans une danse

Dans laquelle l'épicentre de notre être ne retrouvera plus le chemin

De toutes nos espérances que nous formulions pour demain.

 

JYG.

 

Avril 2002

 

 


Site réalisé par:

<Accueil><Boutique Ebay><L'Oeilduchineur><Galerie Andale><Appréciation Clients><Le Transport>

<Les Liens><Le Magasin><Contact><Daniel Calarco><Les Colliers de Perles>

<Web Master>

Photos & Edition realised by www.jygraphic.net